Les prédécesseuses de Kamala Harris (2/4)

Les séries > Les prédécesseuses de Kamala Harris > 2/4 : The Contender, une vice présidente à l’honneur

Les prédécesseuses de Kamala Harris (2/4)

The Contender, une vice présidente à l’honneur

Notre quête des vice-présidentes antérieures à Kamala Harris va nous emmener à l’automne 2000, date primordiale dans l’histoire américaine réelle, puisqu’elle correspond à l’élection présidentielle qui vit s’affronter Al Gore et Georges W. Bush, mais date primordiale aussi dans l’histoire des fictions américaines, puisque c’est à cette époque qu’est sorti The Contender, un film qui pour la première fois mit en scène une vice-présidente dans un premier rôle.

Al Gore et George W. Bush

Début du film The Contender

Le film est écrit et réalisé par Rod Lurie. C’est un ancien journaliste spécialisé dans l’industrie du divertissement. A la fin des années 1990, après avoir passé une dizaine d’année à écrire sur les films des autres, il décida de commencer à écrire les siens.Après 4 Seconds Delay, un premier court-métrage sorti en 1998, suivi par Deterrence, un premier long-métrage indépendant à très petit budget sorti au printemps 2000, il signe le scénario et la réalisation de The Contender.

Rod Lurie

Extraits du film Deterrence

La séquence d’ouverture de The Contender met en scène le gouverneur Hathaway, candidat à la vice-présidence, en train de pêcher sous un pont. Quelques minutes plus tard, une voiture fait une sortie de route et plonge dans l’eau juste devant lui. Il plonge pour tenter d’aider la conductrice, mais n’arrive pas à la délivrer de l’habitacle. A la fin du film, on apprendra que c’était une mise en scène cynique : le gouverneur Hathaway avait payé une jeune femme pour jeter sa voiture dans le fleuve, espérant qu’il soit là au bon endroit au bon moment pour la sauver et ainsi se placer en position de force pour devenir vice-président.

Cette séquence est une lointaine réinterprétation de “l’incident” de Chappaquiddick, un accident de voiture causé en 1969 par le sénateur Ted Kennedy, frère de John et de Robert, au cours duquel une jeune femme de 28 ans fut tuée. Cet incident, marqueur de l’histoire contemporaine américaine, a fait l’objet d’un grand nombre d’œuvres fictionnelles, dont le roman Reflets en eaux troubles de Joyce Carol Oates, ou le film Blow Out de Brian de Palma.

Séquence d’ouverture du film The Contender

“L’incident” de Chappaquiddick

Blu-Ray de Blow-Out et édition de poche de Reflets en eaux troubles

Dans The Contender, le président cherche à joindre par téléphone sa future vice-présidente. Ce faisant, il interrompt une relation sexuelle entre la sénatrice Hanson et celui dont on apprendra plus tard qu’il est son mari.

Ça, c’est la manière dont on peut décrire la scène à posteriori, mais à ce moment-là de leur visionnage du film, les spectateurs et spectatrices de The Contender pensent certainement que le président cherche à joindre un homme : le fameux « sénateur Hanson ». On peut donc penser qu’en voyant cette scène, celles et ceux qui ont vu ce film en salle en octobre 2000 devaient se remémorer… une phrase célèbre de Bill Clinton prononcée le 26 janvier 1998, soit un peu moins de 3 ans avant la sortie de The Contender.

Cette déclaration lui a valu un procédure en destitution pour mensonge sous serment et obstruction à la justice dans l’affaire Clinton-Lewinsky, du nom de cette jeune femme, stagiaire de la Maison Blanche, qui fut l’une des maitresses du 42ème président des Etats-Unis.

La narration du film The Contender suit ensuite le processus de nomination de la vice-présidente, depuis la proposition de son nom par le président, jusqu’au vote de confirmation des deux chambres du Congrès des Etats-Unis. C’est un processus qui est codifié par le xxve amendement, adopté en 1967, un texte qui légifère sur la question de la vacance du poste de président ainsi que sur trois autres sujets annexes, dont la vacance de la vice-présidence.

Dans la 2e section du 25e amendement, on peut lire :

« En cas de vacance de la vice-présidence, le président ou la présidente nommera un vice-président ou une vice-présidente qui entrera en fonction après confirmation par un vote à la majorité des deux Chambres du Congrès. »

Whenever there is a vacancy in the office of the Vice President, the President shall nominate a Vice President who shall take office upon confirmation by a majority vote of both Houses of Congress.

Extrait du film The Contender

25ème amendement de la constitution des États-Unis

A l’époque de la sortie du film The Contender (2000), le Sénat américain est composé de 91 sénateurs et de 9 sénatrices. Un chiffre qui paraît déjà très faible, mais ce n’est rien comparé à celui qui suit… Savez-vous combien de femmes ont été sénatrices entre le 7 mars 1789, soit la date de la fondation du Sénat, et le 13 octobre 2000, date de sortie de The Contender ? 27. La première, Rebecca Felton, fut nommée en 1922. Dans le même intervalle de temps, ce sont 1825 hommes qui ont étés sénateurs : sur la totalité des personnes élues au Sénat depuis sa création, seul 1,5% étaient donc des femmes.

Le Sénat américain

Rebecca Felton

La suite de la série Les prédécesseuses de Kamala Harris dans le prochain épisode :
Commander un Chief, une présidente dans la tourmente

error: Le contenu est protégé